Présents depuis l'origine du christianisme, les chrétiens d'Orient ont été discriminés sous la plupart des régimes, parfois exterminés, mais ils ont survécus jusqu'à l'époque contemporaine. Ils font partie des Églises catholiques orientales en pleine communion avec le Pape, des Églises orthodoxes chalcédoniennes, des Églises orthodoxes orientales de rites liturgiques différents (arménien, copte, syriaque occidental, guèze) ou encore des Églises de l'Orient de rite syriaque oriental.

 Au début du XXème siècle, au Moyen Orient, un habitant sur quatre était chrétien ; ils sont aujourd'hui 11 millions parmi 320 millions de musulmans, partout minoritaires et contraints de chercher la protection des pouvoirs en place pour survivre. 

 Aujourd’hui, de nombreux conflits au Proche-Orient font craindre la disparition totale de ces chrétiens d’Orient. Au premier rang de ceux-là, la guerre menée par l’Etat Islamique pèse énormément sur la survie des Chrétiens d’Orient sur leur territoire.

Les appels lancés à la communauté internationale ont souvent été vains, au grand dam des défenseurs des minorités.

 

La France, « protectrice » des chrétiens d’Orient depuis François 1er, avec son initiative à l’ONU en avril 2015, et les nombreuses actions sur le terrain de nombreuses associations, il n'est maintenant plus possible d'ignorer « l'entreprise de purification ethnique et culturelle » qui se joue contre les chrétiens d'Orient.

 

Ils ont besoin de nous, nous courons pour eux, nous comptons sur vous !

LES CHRETIENS EN ORIENT